Les jeux-vidéos auxquels nous sommes habitués ont des codes bien établis. Du FPS aux jeux de plateformes/aventures en passant par les MMORPG, tous les jeux récents restent dans la zone de confort du gamer. Bien que certains jeux apportent de nouvelles mécaniques parfois innovantes, le jeu vidéo grand public tel qu’on le connaît offre une expérience somme toute assez rigide.

Mais le jeu vidéo peut-il être imaginé autrement ? Regardons aujourd’hui les différents tests et expériences tentés par des créateurs afin de voir le jeu vidéo au delà de nos repères habituels

Slow Games


Créé par Ishac bertran en 2014, les Slow Games sont 3 boitiers différents, chacun contenant un jeu différent. L’originalité de ses jeux réside dans leur fonctionnement : une seule action par jour est possible. Les Slow Games repensent donc le gameplay ainsi que la durée de vie d’un jeu, et même le rôle du jeu vidéo. Les consoles présentées ont en effet plus une utilité esthétique que vidéoludique. Bertran nous propose ici un mélange du genre, remettant en cause le rôle d’une console au sein d’un foyer, en le faisant passer d’objet de loisir à objet de décoration interactif.

The Mountain
The Mountain

David O Reilly, qui avait déjà réalisé les séquences de jeu vidéo dans le film HER, nous propose un jeu à la fois déroutant, onirique et artistique. Le gameplay est en effet assez simple : il n’y en a pas. En effet, seul 4 boutons sont utilisables : ils produisent une note de musique mais qui n’affecte pas l’évolution de la montagne. On peut aussi zoomer et dé-zoomer afin d’avoir un angle de vu différent. C’est tout.

The Mountain propose ainsi de devenir spectateur de l’action, de laisser les choses évoluer seules. Une expérience de jeu qui est donc aux antipodes de ce que nous imaginons du jeu vidéo. N’hésitez pas à le télécharger (mettre le lien dans le texte bleu : http://mountain-game.com/), c’est à la fois étonnant et ça fait toujours un joli fond pour travailler

Pix My Street.

Quand on pense au jeu vidéo en ligne, on pense à World Of Warcraft, à Battlefield, à Street Fighter… Mais pourquoi ne pas allez dehors pour jouer avec d’autres personnes ? C’est là le concept de Pix My Street. Bientôt disponible sur IOS et Android, Pix my Street est un mélange entre réseau social et jeu vidéo. Comme on peut le voir sur cette vidéo, la principale différence avec Facebook et Twitter est l’application d’un jeu vidéo par le biais de la réalité augmentée.

A l’heure de l’Oculus Rift et de l’immersion in game, Pix My Street propose un courant totalement différent : faire sortir le joueur de son lieu de vie afin de remplir les objectifs du jeu. De plus, le joueur peut à la fois créer et détruire, et lui même placer ses dessins dans n’importe quels endroits. Cette application donne donc le pouvoir de création du jeu à ses utilisateurs.