Le jouet vidéo est un marché en pleine expansion. On nomme le « jouet vidéo »les jeux où une figurine (représentant un personnage, un item ou autre), posée sur un socle NFC relié à sa console, peut être intégrée dans le jeu vidéo.

Spyro Origins : le premier jouet vidéo

Skylander de Blizzard Activision, premier jeu de la sorte, a rapporté à lui seul 1 milliard d’euros de chiffres d’affaires, et écoulé100 millions de figurines à travers le monde. Disney Universe, le challenger de Skylander, ne cesse de voir ses ventes augmenter, et propose de nouvelles collections de figurines àun rythme régulier (la dernière en date étant les héros Marvel).

Les studios indépendants et le jouet vidéo : l’exemple Prodigy

Ubisoft et Nintendo ne se sont pas cachés de se lancer eux aussi dans le domaine du jouet vidéo, mais cela n’est il réservéqu’aux grands studios ? Hanakai Studio nous prouve que non. Avec une campagne Kickstarter ayant dépassé le double de la somme demandée, l’équipe de développement a pu crée son jouet vidéo pour adulte, Prodigy. Prévu pour une sortie en mai 2015, ce jeu aux figurines très détaillées, intègre ces dernières dans un gameplay complètement novateur.

Petits comme grands, de plus en plus de studios de développement voient le jouet video comme une véritable mine d’or et un marchéqui peut toucher une large cible de joueurs. Le jouet vidéo serait-il donc un outil de création à part entière ? C’est en tout cas une tendance du jeu vidéo à ne pas négliger.