Nous avons déjà vu la technologie Thorskan ainsi que les technologies dites expérimentales pour le jeu vidéo de demain. Mais comme vous le savez, il y a une chance infime qu’une de ces technologies soit assez aboutie pour vraiment pénétrer le marché du jeux vidéo. Il n’est pas impossible de les voir arriver dans une dizaine ou vingtaine d’années, mais on repassera sur le jeu vidéo comme dans le film Her.

http://vimeo.com/83960846

On est cependant en droit de se demander à quoi le jeu vidéo va vraiment ressembler dans les années qui arrivent. Quelles sont les innovations qui ont vraiment une chance d’arriver dans nos salons ? Petit point sur les tendances du moment :

Le réalisme dans le jeu vidéo…

La physique Ragdoll est une des pistes qui est de plus en plus travaillée. Utilisée pour la première fois dans le jeu Jurassic Park : Trespasser (sortie en 1998), elle permet une génération procédurale de la physique des personnages, permettant ainsi de rajouter du réalisme aux mouvements, notamment en faisant disparaitre les animations de mort. Cependant, la physique Ragdoll n’est pas parfaitement au point. Dans le jeu Jurassic Park, elle est tout simplement atroce ( Le joueur du Grenier nous l’a prouvé ) mais elle s’est affinée avec les années. Elle garde quand même des instants de grossièreté et de ridicule, comme on peut le voir dans GTA V, avec des personnages qui tombent parfois de manière étrange à cause de certains chocs.

Mais le travail sur la physique Ragdoll tend à être amélioré par des jeux indépendants qui poussent les limites du système en créant une physique réaliste, qui sans aucun doute va se perfectionner et être diffusée dans les jeux triple A.

Gang Beasts est le parfait exemple qui pousse la physique à un réalisme encore jamais vu.

…Et toujours le réalisme

Un travail sur les textures, la motion capture et le rendu de cette dernière dans le jeu vidéo sont de plus en plus poussés. Mais un rendu optimal est visible depuis mai 2014 sur internet. L’équipe de Snapperstech nous montre ici le travail réalisé sur le character design (principalement du visage) d’un personnage.

Le résultat est tout simplement bluffant. Evidemment, une telle technologie ne peut être appliquée que par des studios de développement ayant les moyens financiers et humains pour gérer une telle technologie. On peut toutefois imaginer que ce type d’application aux personnages (comme aux décors) va se démocratiser et atteindre un niveau de réalisme extrêmement poussé comme présenté dans la vidéo de Snapperstech.

On peut voir ici les évolutions tangibles ainsi que la direction que va prendre le jeu vidéo. Le réalisme est au coeur du marché vidéoludique actuel, surtout avec les jeux coûtant des millions de dollars. Mais comme nous le prouve Gang Beasts, il ne faut pas minorer le monde du jeu indépendant car il annonce bien souvent les changements de demain.